26 avril 2019

Agir

9 mai : l’Éducation mobilisée avec toute la Fonction publique !

Toutes les organisations syndicales représentatives de la Fonction publique appellent, ensemble, les agent-e-s à cesser le travail et à manifester partout en France le 9 mai prochain pour refuser le projet de loi de transformation de la fonction publique.

Un texte qui fait écho par certaines dispositions au projet de loi intitulé pour une école de la confiance confronté aux fortes mobilisations des personnels de l’Éducation mais aussi à celle des parents d’élèves.

Le 9 mai prochain, les personnels de l’Éducation auront l’occasion de redire leur attachement au service public, leurs revendications de revalorisation des salaires et d’amélioration des conditions de travail, leur refus de la loi Blanquer et des réformes régressives en cours.

Le projet de loi de transformation de la fonction publique prévoit notamment un recours accru au recrutement d’agent-e-s par contrat en lieu et place du recrutement sous statut de fonctionnaire. Cela remettrait en cause l’égalité d’accès à l’emploi public par concours et battrait en brèche la garantie d’indépendance des agent-e-s au service de l’intérêt général, gage de la qualité des services rendus au public.

Il prévoit également de priver les instances paritaires de l’essentiel de leurs prérogatives en matière de gestion des carrières, d’empêcher par exemple les élu-e-s des personnels d’exercer leur rôle de contrôle, favorisant ainsi une gestion opaque et privant les personnels de recours contre l’arbitraire.

Sans compter la suppression annoncée de 120 000 emplois dans la Fonction publique et l’absence totale de revalorisation salariale pour les quelques 5,5 millions d’agent-e-s dont les personnels de l’Éducation !

Les personnels du ministère de l’Éducation nationale, dans le cadre des nombreuses mobilisations en cours, marqueront le 9 mai prochain leur opposition à ce projet de loi destructeur de la Fonction publique et leur opposition à la politique éducative rétrograde que poursuit le ministère de l’Éducation nationale sans prendre en compte ni l’expertise professionnelle du terrain, ni l’avis des organisations syndicales représentatives des personnels, ni ceux de l’ensemble de la communauté éducative. Pour la FSU, le projet de loi de pour une école de la confiance, tout comme les réformes des lycées et du baccalauréat, vont accroître les inégalités sans répondre à la nécessité d’améliorer le service public d’éducation pour assurer la réussite de toutes et tous les élèves et élever le niveau de qualification.

Le 9 mai, avec l’ensemble des syndicats de la Fonction publique, la FSU appelle les personnels, enseignant-e-s et non-enseignant-e-s, à se mettre en grève pour dire non à la réforme de la Fonction publique, exiger une revalorisation des salaires, demander l’abandon du projet de loi Blanquer et des réformes des lycées et du baccalauréat et exiger l’ouverture de négociations pour des services publics à la hauteur des besoins.

GREVE ET MANIFESTATION

- à Strasbourg : RDV à 14h, place de la Bourse
- à Mulhouse : RDV à 14h, place de la Bourse

 
 
 

Tract SNES Strasbourg
Communiqué intersyndicale FP
Tract FSU Alsace