9 juin 2022

Sections départementales

Communiqué de presse des enseignants du collège Le Ried à Bischheim

Conjointement à l’opération « Collège mort » du jeudi 09 juin 2022 au collège Le Ried de Bischheim, les enseignants du collège le Ried seront en grève mardi 14 juin 2022.

- « Collège mort » à l’appel des délégués des parents d’élèves de l’APEPA qui demandent aux parents des collégiens de ne pas envoyer leurs enfants au collège en guise de soutien.

- Des moyens ont été demandés au rectorat pour l’ouverture d’une classe supplémentaire de troisième et de deux classes de sixième, en plus d’une augmentation des ressources attribuées à la vie scolaire (Assistants d’éducation, Conseiller Principal d’Éducation (CPE)...)

- Seuls l’ouverture de la classe de troisième a été consentie et un second poste de CPE a été accordé.

- L’effectif annoncé par le rectorat pour la rentrée 2022 dans le niveau 6e est de 30 élèves par classe. A ces effectifs s’ajouteront des élèves à inclure dans ces classes :

  • des élèves venant de nos deux Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) ;
  • des élèves de nos Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) ;
  • des élèves de notre Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants (UPE2A) ;
  • ainsi que les nouveaux arrivants,
    ce qui porterait les effectifs à plus de 30 élèves par classe de sixième.
    C’est inacceptable pour pouvoir suivre efficacement un public sans cesse plus fragile.

- Le collège Le Ried présente toutes les caractéristiques des collèges de REP qui l’entourent sans bénéficier des moyens nécessaires pour fonctionner : le collège Le Ried n’est pas classé REP et pourtant, nos résultats aux tests d’entrée en sixième sont au même niveau que la moyenne des résultats obtenus dans les établissements REP en français de même qu’en mathématiques. Depuis plusieurs années le collège Le Ried est classé par l’Éducation nationale dans le groupe des collèges plutôt défavorisés (groupe 5 sur 6).

- 44.1% des élèves entrant en sixième en 2021 ne maîtrisaient pas le niveau de lecture attendu en fin de primaire, 15,5% ont un niveau correspondant à la fin du CE2.

- La situation ne fait qu’empirer d’années en années, la crise sanitaire n’ayant qu’accru les difficultés scolaires, psychologiques et comportementales (augmentation des conseils de discipline en 2021-2022, augmentation de 200% depuis la fin du premier confinement du nombre d’enfants et de familles en difficultés pris en charge par le Lieu d’Accueil Temporaire Individualisé LATI ).

- Des travaux de rénovation vont plonger le collège dans une situation encore plus précaire en fermant un bâtiment complet et déplacer les classes dans des préfabriqués pour une période de trois ans minimum, notre collège sera, de fait, classé « établissement dégradé ». Comment imaginer des classes de trente élèves dans de petites structures ? Sans compter les difficultés d’organisation...

- Le rectorat promet de réévaluer la situation fin juin mais nous annonce déjà avoir fait un effort en ouvrant à la rentrée prochaine une classe supplémentaire en 3e et un nouveau poste de CPE. Nous avons déjà vécu cette situation en septembre 2020 où une classe de sixième supplémentaire avait été ouverte fin septembre. Nous avons vécu, les élèves tout fraîchement entrés au collège surtout, cette situation perturbante avec des changements de classe pour certains, un mois après la rentrée, des emplois du temps perturbés et tout le stress inhérent à la situation. Pourquoi imposer à nouveau cela à nos futurs élèves de sixième ?