Réforme du collège : comment s’organiser à la rentrée ?

Le décret et l’arrêté d’application relatifs à l’organisation des enseignements dans les classes de collège ont été publiés le 19 mai 2015, jour de la grève contre la réforme du collège : le message est limpide et se passe de commentaires. L’abrogation d’un texte, c’est possible si chacun prend conscience des enjeux et agit à son niveau ! Nous devons le faire entendre à un ministère qui nous méprise et refuse de prendre en compte les arguments de ceux qui vivent l’enseignement au quotidien.

Comment faire ? En premier lieu, informer les collègues, massivement, en organisant des heures syndicales et faire appel aux militants du S3 pour les animer avec vous en cas de besoin ; les moins bien informés sont souvent ceux qui devraient l’être le mieux. Ensuite, avec l’aide des collègues prêts à s’impliquer, organiser une grande réunion d’information pour le public (parents, élus, etc.). Il faut trouver une salle (dans le collège est le mieux, voire dans une salle communale), informer de la tenue de cette réunion (affiches, articles dans la presse, messages à la radio, lettre aux parents, appel aux PE) et s’en tenir aux faits, qui parlent d’eux-mêmes, pendant la réunion. Si la presse ne se déplace pas pour couvrir l’événement, lui écrire un article qu’elle publiera : il faut que les collèges se mobilisent, et que cela se sache ; les parents décideront ensuite de s’organiser quand ils auront compris les enjeux liés à cette réforme (cela a déjà eu lieu dans certains endroits), et il faudra être à leurs côtés. Toute cette mobilisation demande du temps, de l’énergie : nous devons donc mutualiser nos forces. Faites appel au S3 en cas de besoin (lettre type, organisation, heures d’info, réunion, etc.) ; organisons-nous, ne laissons pas piétiner l’instruction publique pour laquelle nous nous battons. Et pour les hésitants : être unis dans l’action collective ragaillardit les collègues et les militants !

Janig Terrier