29 janvier 2017

Agir

Préparation de la rentrée de septembre 2017 : les DHG sont arrivées

Préparation de la rentrée de septembre 2017 : les DHG sont arrivées

Les DHG sont arrivées dans les établissements

Après le Comité Technique Académique du lundi 23 janvier, les chefs d’établissement ont été informés des moyens dont ils disposeront pour l’organisation de la rentrée de septembre 2017. Ils travaillent actuellement sur la répartition qu’ils proposeront : Dotation Horaire Globale et Tableau de la Répartition des Moyens par Discipline. Le rectorat demande que l’organisation pour chaque établissement lui soit parvenue le 10 février, délai de rigueur.
Elu-es au CA, et S1, il faut être attentifs aux procédures :
-  Il faut absolument qu’une réunion d’instance locale ait lieu avant la remontée (en général, c’est une Commission Permanente). Normalement, les élus (délégués professeurs et parents) disposent des documents dix jours avant la réunion : il faut rappeler ce principe aux chefs d’établissement (même si, en l’occurrence, les délais ne le permettent pas). Ce délai peut être ramené à un jour en cas d’urgence, mais ce n’est pas recevable pour la DHG, car il s’agit d’une procédure habituelle.
-  A ce titre, n’hésitez pas à demander en amont « la notification des DHG » à votre chef d’établissement.
-  Un ou deux Conseils Pédagogiques ne peuvent en aucun cas remplacer une Commission Permanente ou un Conseil d’Administration : les personnels qui y siègent sont désignés par le chef d’établissement ou volontaires, et non élus. Ils sont donc moins représentatifs.
-  La tendance actuelle de certains chefs d’établissement est de retarder le CA de préparation de rentrée en avril, voire pour certains, en juin, au prétexte que le rectorat donne parfois des moyens supplémentaires de dernière minute pour aménagement. Dans ce cas, il faut demander la tenue d’une nouvelle Commission Permanente, qui étudie les nouveaux documents.
-  Un vote de la répartition de la DHG en Commission Permanente n’a aucune valeur réglementaire, sauf si le CA lui a donné pouvoir dans son règlement intérieur. Il faut donc exiger que ce vote ait aussi lieu en CA.
-  Si vraiment tout bloque, si vous manquez d’informations exploitables, que les délais sont trop courts, si vous estimez que l’organisation prévue par le chef d’établissement ne permet pas de fonctionner, si vous perdez une classe et / ou un poste, vous pouvez refuser de siéger au CA (pour que ce soit efficace, il faut vous entendre avec les délégués parents pour éviter que le quorum soit atteint) : dans ce cas, il ne faut pas rentrer dans la salle et envoyer un délégué qui explique la position. Le CA suivant doit avoir lieu au minimum 8 jours plus tard, au maximum dans les 15 jours. Si la situation l’exige, vous pouvez aussi prévenir la presse pour exposer la situation.
N’hésitez pas à nous contacter pour des questions sur les délais ou les détails de votre DHG au :
03 88 75 00 82 ou : s3str@snes.edu
Les Comités Techniques Spéciaux Départementaux ont lieu :
- le 3 février pour le Haut-Rhin
- le 7 février pour le Bas-Rhin
Nous y interviendrons sur ces questions.

Sur le site du SNES national, vous pouvez encore renseigner la deuxième enquête de l’Observatoire des Collèges :
http://www.snes.edu/spip.php?page=recherche&recherche=enqu%C3%AAte+2+observatoire+des+coll%C3%A8ges puis aller sur « enquête de l’Observatoire des collèges » (novembre 2016)
Vous trouverez aussi des motions pour les Conseils d’Administration :
http://www.snes.edu/Reforme-du-college-motions-lettres-petitions.html
A l’approche de la fin du second trimestre, faisons le point sur le Livret Scolaire Unique.
L’évaluation de fin de cycle 3 ou 4 n’impose pas d’évaluer ni de valider les 8 domaines et sous-domaines du socle en cours d’année ni en cours de cycle. On peut se contenter de le faire au dernier conseil de classe de l’année et du cycle (fin 6e ou fin 3e). Le SNES-FSU appelle les personnels à décider collectivement (lors d’Heures d’Information Syndicale p. ex.) de ne pas renseigner les rubriques « AP, EPI, Parcours » du LSU, ou bien d’y indiquer « voir les appréciations disciplinaires », pour éviter un travail fastidieux, chronophage et inutile. Il suffit de regrouper toutes les remarques dans l’appréciation disciplinaire, quitte à mentionner des éléments sur l’activité de l’élève en AP, EPI etc.
Le professeur reste réglementairement maître des modalités d’évaluation : on ne peut pas lui imposer l’abandon des notes chiffrées au profit de lettres.
Les modalités du DNB 2017 ne sont pas satisfaisantes. Avec le SNEP-FSU, le SNES défend un contrôle continu qui prenne en compte l’ensemble des disciplines (et non un brevet qui promette une belle vitrine de réussite, avec des taux frôlant 100%). Il rappelle sa demande de réécriture de l’arrêté : 100 points pour la prise en compte de l’arts plastiques, la musique, la LV1, la LV2, l’EPS (actuellement non évalués dans la part de contrôle continu). Il demande que les modalités d’évaluation soient revues pour assurer un cadre national à l’examen. Il rappelle sa demande d’abandon de l’évaluation des domaines du socle.
Concrètement, pour l’organisation du DNB dans les établissements, le SNES-FSU propose :
- Pour l’évaluation des domaines du socle en fin de cycle : refuser toute anticipation en cours d’année ou de cycle. Lors du conseil de classe du troisième trimestre, les appréciations et évaluations disciplinaires suffiront.
- Pour l’épreuve orale : conserver ce qui avait cours dans l’établissement l’an dernier (histoire des arts si elle se
déroulait sans problème, présentation du stage de découverte professionnelle…).

Vous pouvez compléter vos informations sur le nouveau DNB en suivant ce lien :
http://www.lille.snes.edu/spip.php?article3371